Le détecteur de fumée est indispensable si vos chauffages sont anciens

Les incendies domestiques sont souvent causés par des inattentions et une installation défectueuse. Particulièrement, il ne faut faire attention avec les équipements de chauffage surtout s’ils sont anciens. Ils sont en cause de plusieurs cas d’incendie, alors l’idéal est d’installer un détecteur de fumée pour vous prévenir du début d’un incendie. D’autant plus que le détecteur d’incendie est désormais obligatoire dans tous les logements.

Risque d’incendie : faites attention aux chauffages anciens

Beaucoup d’habitations sont encore équipées d’anciens équipements de chauffage. Notamment, c’est avec les vieilles installations que l’on rencontre le plus de problèmes. En surchargeant l’appareil, vous pouvez causer de feux dans les murs. Cela peut se manifester rapidement si le chauffage en question est mal entretenu. Que votre chauffage soit au bois ou électrique, vous devez toujours faire attentions. C’est pourquoi il est indispensable de poser des détecteurs de fumée dans une pièce où se trouvent de vieux chauffages.

Dans le cas où votre installation est ancienne, il vaut mieux la faire vérifier par un professionnel pour éviter l’accident. Si votre équipement n’est plus opérationnel, ne tardez pas à le faire remplacer par un nouveau modèle. Et si la réparation est encore possible, faites le réparer rapidement par un expert du chauffage.

Installation de détecteur de fumée obligatoire

Ce n’est pas seulement parce que votre chauffage est ancien que vous devez installer un détecteur. Il s’avère que l’État a rendu son installation obligatoire par loi Morgane instaurée en mars 2015. Un DAAF (détecteur avertisseur autonome de fumée) doit être installé dans les pièces où il y a le plus de risque d’incendie. Au moins, un dispositif par étage est suffisant pour garantir la sécurité des résidents. Il faut seulement que l’appareil puisse détecter le début d’incendie et émettre immédiatement un signal sonore. L’alarme doit être assez puissante pour réveiller les occupants de l’habitat.

Le détecteur de fumée idéal

Un détecteur de fumée ou un détecteur de monoxyde de carbone fiable doit comporter le marquage CE et la norme européenne NF EN 14604. Pour éviter le dysfonctionnement électrique, il vaut mieux opter pour un modèle qui fonctionne à pile. Mais si vous préférez le détecteur électrique, il doit obligatoirement avoir une alimentation de secours. L’autonomie d’un détecteur de fumée peut varier entre 1 à 10 ans selon son fabricant. Alors pour avoir une installation durable, optez pour des grandes marques. Et évitez si possible les détecteurs bas de gamme en dessous de 15 euros. Outre l’installation d’un modèle électrique, la pose du détecteur de monoxyde ne requiert pas forcément l’intervention d’un professionnel.

À noter : il faut tester le détecteur de fumée régulièrement pour savoir s’il fonctionne toujours correctement. Il faut le faire au moins une fois par mois.

Pour trouver des détecteurs aux normes et qui sont adaptés à tous les budgets, nous vous suggérons de parcourir le catalogue du site Label Habitation : https://www.labelhabitation.com/alarme/detecteurs-tous-types/detecteurs-de-fumee.html