Où installer un détecteur de fumée ?

L’installation d’un détecteur de fumée est devenue obligatoire depuis l’année 2015 en France. Tel que son nom l’indique, il s’agit d’un dispositif permettant de déceler les signes conduisant à un incendie ou à une inflammation quelconque. Suivant la taille du domicile, le nombre de détecteurs à installer varie d’une maison à l’autre. La vraie question est : quels sont les endroits propices pour placer le détecteur de fumée? On fait le point.

Les meilleurs emplacements pour un détecteur de fumée

Comme il s’agit d’un outil d’alerte, le détecteur de fumée se place généralement au plafond au milieu d’une pièce. Si votre maison dispose d’un montage mural, placez l’appareil à une distance minimale de 30 cm du plafond. Si vous êtes confrontés à une mansarde c’est-à-dire un plafond et un mur en biais, le détecteur de fumée doit se trouver à environ 1 mètre du sommet du mur ou du plafond. Ceci afin que la captation puisse se faire rapidement sans perturbation de la fumée par l’air. Un autre critère important est que le détecteur de fumée doit être placé à au moins trois mètres de tout appareil qui émet de la chaleur. Ce peut être la cheminée, un halogène, une télévision ou autres. Le signal pourrait, encore une fois, être altéré par la température élevée produite par la chaleur. Aussi, les meilleurs endroits pour installer le détecteur de fumée sont les pièces à vivre : salon, salle à manger, chambre. Les pièces humides sont à proscrire comme la salle de bain ou les toilettes.

Il est aussi déconseillé de mettre le dispositif dans un endroit difficile d’accès. Il faut toujours que vous ayez la possibilité d’activer le bouton test ou de changer les piles facilement. En ce qui concerne l’entretien du détecteur de fumée, vous pouvez utiliser un tissu doux et légèrement humide. Vous terminez l’entretien par un essuyage à l’aide d’un tissu sec.

L’installation d’un détecteur de fumée

Comme déjà indiqué plus loin, le nombre de détecteurs de fumée dépend de la surface habitable à protéger. Mais quel que soit leur nombre, tous les dispositifs sont interconnectés. Une installation plus ou moins complexe s’avère alors nécessaire ; ce qui implique l’intervention d’un professionnel. D’une part, il est possible de réaliser l’installation soi-même en se renseignant suffisamment sur la démarche à suivre mais surtout en ayant un minimum de main de bricoleur. D’autre part, pour ne pas prendre le risque de faire face à un dysfonctionnement de l’appareil et rater l’alerte d’un danger imminent, il vaut mieux que l’installation soit effectuée par un professionnel. C’est aussi dans un souci de respect des normes. D’autant plus que l’installation d’un détecteur de fumée peut procurer l’avantage d’un crédit d’impôt sur les frais liés si les conditions nécessaires sont bien remplies.

Le recours à un professionnel permet également de se faire conseiller sur les meilleurs emplacements possibles. Même si vous connaissez toutes les règles et conditions d’installation, l’avis d’un spécialiste reste toujours pertinent et utile. Veillez simplement à trouver un bon professionnel pour effectuer l’installation. Le mieux c’est de comparer les prestataires et de demander un devis. Il en est de même pour le choix de la marque et du modèle de détecteur de fumée à acheter.

Dernier conseil, si jamais le détecteur se déclenche, la première chose à faire est de rester calme et en même temps agir rapidement. Prévenez tous les occupants de la maison. Sortez rapidement et une fois dehors, prévenez les secours.